La Felicità, l’Italie en toute convivialité.

(c) Pauline PINOT

 

Je me suis rendue il y a quelques semaines dans un lieu assez incroyable pour tout fan de cuisine italienne, un lieu qui ne cesse de faire parler de lui ces derniers temps, et que j’ai absolument adoré. Depuis que je m’y suis rendue plusieurs personnes sont venues me demander mon avis sur ce lieu, ce qui m’a motivée à écrire un article pour partager cette bonne adresse avec le plus grand nombre de personne possible.

En route pour l’Italie !

East Mamma, Pink Mamma, Ober Mamma, Mamma Primi … Ces noms vous sont peut-être familiers, notamment si vous gambadez sur les pavés parisiens, ou peut-être les avez-vous déjà entendus ou lus quelque part. Depuis quelques années le groupe Big Mamma a su se faire une place dans la restauration parisienne en instaurant l’italian touch dans nos plats et boissons.

Big Mamma c’est 2 français et 238 italiens de 26 ans de moyenne d’âge qui se demandent tous les matins comment faire les restaurants italiens les plus sympas et conviviaux de Paris.”

La conviction principale : faire du 100% Italien, des produits de qualité provenant de producteurs italiens, des équipes souriantes à l’accent ensoleillé et chaleureux, la recette a su rapidement convaincre.

Après une adresse dans le sud, c’est vers la capitale qu’ils ont déplacé leurs fourneaux ainsi que leur squadra et le coup de coeur a été immédiat, ” On a ouvert East Mamma un 3 avril à 12h15. On était les premiers surpris mais il y avait la queue. En fait, faire des choses hyper typiques, dans la bonne humeur et dans le joyeux bordel italien, ça répondait à l’envie de plein de gens.”.

Entre restaurants et bars, c’est une dizaine d’adresses célébrant les produits italiens qui ont ouvert leurs portes, et la dernière en date sort quelque peu des codes habituels …

La feliciquoi ?

Non loin du métro chevaleret, au 5 parvis Alan Turing dans le 13ème, vous sentirez après avoir contourné de grands bâtiments d’un autre temps, des odeurs de grillades, puis celles de pâtes à pizza gonflant à la chaleur du four, suivez les guirlandes lumineuses et les rires et vous y serez : la Félicita, temple de la convivialité entre verres de prosecco, pizzas et pasta.

Ouvert il y a quelques mois, ce lieu me faisait de l’oeil, notamment par sa surface qui permet d’avoir beaucoup plus de clients et nous donne ainsi une chance de plus pour pouvoir y manger contrairement aux autres enseignes souvent bondées… C’est ainsi lors d’une belle journée ensoleillée que je m’y suis rendue accompagnée de ma cousine et ma tante. Lorsque de la famille ou des amis viennent me rendre visite sur Paris j’aime les emmener dans des coins sympas, notamment pour manger, une de mes adresses de prédilection est le Kodawari Ramen, une autre est le marché des enfants rouges (je vous ferais un article dessus dans les prochains mois). La felicità s’est ainsi ajoutée à cette liste.

Après avoir patienté une petite demi-heure sous le soleil parisien, avec de la citronnade maison pour rafraîchir cette attente, nous avons pu entrer dans ce lieu atypique. Autour de nous, une dizaine de points où se restaurer ou boire un verre, certains dans des verrières, d’autres sous des patios aux lumières chaleureuses, d’autres près de locomotives … L’émerveillement est autant dans l’assiette qu’autour.

 

(c) Pauline PINOT

 

Grande tablée et convivialité

La décoration du lieu est un des points forts du lieu, se situant d’un un grand hangar, ils ont su placer leur déco de sorte à créer différents espaces sans réelles cloisons, une sorte d’open space de la nourriture. Les couleurs sont dans les tons chauds, le lieu baigne dans la lumière à la fois naturelle et artificielle par une multitude de guirlandes. Au sol des tapis nous emmenant en voyage se mêlent au béton, les chaises sont dépareillées au milieu d’espaces aux grandes tables favorisants les rencontres autour d’une pizza ou d’un verre. Chaleureux. Convivialité. Comme à la maison.  Voici comment nous pourrions résumer la décoration. Ici pas de chichi on s’installe où l’on souhaite, on va se servir aux fontaines, on mange on rigole, on passe du bon temps.

 

(c) Pauline PINOT

 

(c) Pauline PINOT

 

Niveau déco, un détour se doit d’être fait au fond de la Felicità … aux toilettes. Etrange dit comme ça, mais leurs toilettes sont un de leurs endroits où l’originalité est à son comble, et où la queue ne se fait pas pour aller faire sa pause pipi mais pour prendre en photo les cabines toutes aussi intrigantes les unes que les autres.

 

(c) Pauline PINOT

 

(c) Pauline PINOT

 

(c) Pauline PINOT

 

Saveurs italiennes de qualité et en accord avec le porte-monnaie

Venons-en au plus important : la nourriture.

Une chose est sûre nous avons l’embarras du choix ! Le côté positif de ce lieu est le fait d’avoir plusieurs points de restauration proposant chacun des sortes de plats différents ainsi c’est plus fluide et le temps d’attente est reparti et ainsi moins long.

Un tableau à l’entrée, ainsi que les menus munis d’un plan, nous permettent de savoir vers où nous diriger selon nos envies du jour. Pour notre part c’est en tombant nez à nez avec une burrata des plus grandes que notre choix s’est vite précisé. En entrant, vous aurez sur votre gauche, devant le bar au comptoir rempli de bouteilles, un stand descendu du paradis, Il gran aperitivo : burrata fraiche et onctueuse, jambon de parme, parmesan, olives et pour compléter le tout, du prosecco. Niveau prix, 6€ l’assiette d’un produit (exemple une assiette de burrata bien garnie), et 3€ pour les olives et pour le parmesan. (Il semblerait que ces assiettes de produits soient disponibles que le soir maintenant). Nous avons dégusté ces bons produits assis sous la terrasse intérieure de la Caffeteria.

 

(c) Pauline PINOT

 

(c) Pauline PINOT

 

Nous avons complété ce début de repas par une touche sucrée en nous rendant au Panificio, pour ma part j’ai pris une tarte aux fragole (tarte aux fraises et touche de vanille), quant à ma tante et ma cousine elles ont opté pour l’incroyable tarte au citron sur laquelle trône une couche de meringue aussi grande qu’une montagne.

Les desserts proposés à cet endroit sont au prix de 5€ la part, très généreuse.

 

(c) Pauline PINOT

(c) Pauline PINOT

 

(c) Pauline PINOT

 

On y retourne quand ?

J’ai eu un gros coup de coeur pour cet endroit, tant par l’ambiance que par ce qu’on y mange et boit. J’apprécie beaucoup ce genre d’endroit sans prise de tête où tout le monde vient pour passer du bon temps, où l’on se sent comme chez soi, les gens parlent ensembles, il y a une vraie convivialité qui s’en dégage.

D’un avis commun on a été assez impressionnées par la qualité des produits, leur fraicheur, leur variété et leur quantité. Et surtout nous avons été de suite séduites par le coût très raisonnable pour des produits aussi bons.

Je prévois déjà d’y retourner rapidement !

Pour les amateurs de la cuisine made in Big Mamma groupe, ils ont sorti un livre de cuisine qui a l’air très intéressant, je pense à le mettre sur ma liste de Noël … Leur livres d’adresses italiennes est également toujours en vente.

Et vous avez vous testé la Felicità ?

Bécots ! Pauline xxx



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *