Book Review – Cherbourg de Charles Daubas

Je cherchais pour ma lecture des vacances un nouveau livre à lire. Comme je vous en avais parlé dans différents articles, je souhaitais pour cette année lire plus, je répertorie d’ailleurs toutes mes lectures et livres qui me font de l’oeil dans l’application Goodreads. En plus de lire d’avantage, j’ai envie d’agrandir des collections de livre qui me plaisent, afin d’agrémenter harmonieusement mes étagères. Je suis notamment à la recherche de tous les tomes Harry Potter dans la première édition Bloomsbury, cependant je fait face à un dilemme qui est le suivant : soit je les achète tous dans l’édition Bloomsbury sans faire attention au tirage, afin de les avoir à des prix corrects, soit je fais attention au tirage afin d’avoir les tous premiers qui ont une valeur inestimable, mais mon compte en banque fera quelque peu la grimace… Autre collection que je souhaite agrandir : la collection Blanche Gallimard. Je trouve cette collection magnifique, les couvertures sont très sobres mais avec une identité très forte. J’ai déjà un ouvrage de cette collection, Lettres à Yves de Pierre Berger, dont je vous avais fait un retour ici.

Je me suis toujours fixé l’objectif de lire l’intégralité de la série de romans A La Recherche Du Temps Perdu de Marcel Proust, après qu’un de mes professeurs de français nous ait décrit la scène de souvenir de la madeleine de Proust avec tant d’engouement. C’est ainsi en me promenant sur les pages du site internet de Gallimard, consacrées à la collection blanche, que je suis tombée sur les nouvelles parutions. Un nouveau roman qui y figurait m’a de suite happée : Cherbourg, écrit par Charles Daubas. Originaire de Cherbourg, il ne m’a même pas fallu lire la quatrième de couverture pour avoir envie de me le procurer !

(c) Pauline PINOT

Il s’agit du premier roman de l’auteur, dont l’intrigue se déroule à Cherbourg en 2012. Elle met en page une enquête policière, suite à la disparition de personnes due à une explosion. Sur fond de mer, digue et rade, il est intéressant d’avoir sa ville en toile de fond de l’histoire, cela nous rend de suite plus visuelle et concrète l’histoire. Les lieux cités, les endroits où travaillent les gens.. tout nous est familié et le livre devient une expérience intéressante.

Le livre est assez court, l’histoire se passe sur moins de 200 pages, le tout écrit en caractères assez gros. J’ai trouvé la partie descriptive plutôt bien écrite, on est vite emporté dans l’histoire. Cependant, les premiers dialogues manquent un peu de travail à mon goût, et sont dans un langage un peu trop à l’opposé de la description, ce qui leur fait perdre en crédibilité. Au fur et à mesure du roman, ils sont un peu mieux tournés. C’est le point négatif que je trouve au livre. La deuxième moitié du livre devient intéressante par les retours en arrière qui nous en apprennent plus sur les personnages, cependant quelques informations rendent le dénouement un peu “sorti de nulle part”, je pense avoir compris la fin, mais j’ai tout de même un doute. Nous avons la vie personnelle de l’enquêtrice mise quelque fois en avant, mais je trouve que l’on entre pas assez dans son combat et nous sommes trop en surface vis à vis des conflits qui auraient pu être créés.

C’est une lecture courte et agréable, d’autant plus lorsque l’on vient du coin. Nous avons une écriture plutôt bien travaillée dans la description pour un premier roman, cependant les dialogues et la trame narrative sont selon moi pas assez travaillés, pas assez explorés. J’aurais aimé une histoire moins plate et linéaire, et avoir plus de relief entre les chapitres.

Suite à ce livre, j’ai lu Il est grand temps de rallumer les étoiles, écrit par Virginie Grimaldi, et que j’ai adoré ! Je pense vous faire un petit retour dessus. Je souhaitais lire un livre court avant de me replonger dans l’intégralité d’ A la Recherche du Temps Perdu.

Et vous, quelles sont vos lectures du moment ?

Bécots ! Pauline 🙂 xxx



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *