Review – Sherlock

Ce confinement a été pour moi l’occasion parfaite pour parcourir mes dvds et les catalogues de VOD afin de rattraper mon retard sur certaines séries, ainsi que de faire plusieurs bonnes découvertes. Mon programme de binge watching a ainsi trouvé sur sa liste : Extras, The Office UK, Tiger King, Sherlock, After Life saison 2, Hollywood, Alta Mar, Working Mom saison 4, The English Game, Casa De Papel et maintenant Space Force.

Des séries aux thématiques assez différentes, dont certaines ont été des gros coups de coeur et dont je vous parlerai bientôt, et l’une que j’ai détesté contrairement à une grande partie de la population : Tiger King.

Dernièrement je me suis découvert un affect particulier pour les histoires un peu mystérieuses, avec des enquêtes et des réelles surprises dans les scénarios qui nous tiennent en haleine. J’ai lu en début d’année Le crime de l’Orient Express que j’avais déjà vu filmé, et j’ai eu gros coup de coeur également pour le film de Ryan Johnson, A couteaux Tirés.
Aujourd’hui c’est au coeur du mystère que je vous emmène et plus précisément dans un univers créé par un écrivain du nom de Sir Arthur Conan Doyle, à savoir l’univers de Sherlock Holmes.

221B Baker Street

Il y a encore quelques semaines, Sherlock Holmes m’était familier en tant que personnage mais je ne connaissais pas plus en détail ses nombreuses enquêtes, sa personnalité, son histoire et de même pour Watson.

J’avais cependant entendu beaucoup de retours positifs ces dernières années concernant la série créée par Mark Gatiss et Steven Moffat, Sherlock, diffusée sur BBC et disponible désormais sur Netflix. C’est ainsi que je me suis installée confortablement et que j’ai lancé le premier épisode… Coup de coeur immédiat, 5 soirs plus tard j’avais dévoré les 4 saisons. Et c’est ainsi que j’ai par la suite regardé les deux films de Guy Ritchie, et me suis mise à lire les aventures de ce personnage haut en couleurs dans deux ouvrages que j’avais achetés il y a quelques mois de là, le hasard fait bien les choses…

Mr Holmes vu par Mark Gatiss et Steven Moffat

Il y a pour certaines séries un temps d’adaptation nécessaire pour entrer dans l’univers, hors pour Sherlock je dois dire que le coup de coeur a été immédiat. Cela repose notamment sur le duo Benedict Cumberbatch & Martin Freeman que je trouve parfait dans les rôles de Sherlock et Watson. Il y a une réelle alchimie entre les deux acteurs qui rend très crédible leur interprétation et donne un relief très intéressant à la relation des deux personnages. Il y a une certaine notion de vérité et d’authenticité que je n’ai par exemple pas retrouvé dans les films de Guy Ritchie. Ici nous avons une direction d’acteur très bien maitrisée, qui ne laisse pas place à l’over acting que je trouve trop présent dans les films. Ainsi une réel empathie pour les personnages se créer et évolue au court des épisodes. Un point important est que les personnages secondaires sont tout aussi bien créés que les principaux, avec des univers très précis et détaillés ce qui enrichie l’histoire et les intrigues.

Le format long des épisodes est je trouve très bénéfique à la série, car le scénario a le temps de se déployer peu à peu et de se nourrir de différentes intrigues, qui chacune ont le temps d’être travaillées sans être bâclées. Cela permet ainsi les nombreux retournements de situation qui sont au coeur de l’identité de la série.
A l’inverse dans les deux films de Guy Ritchie, ayant moins de temps pour étendre les intrigues, le duo se connait déjà, Irene Adler est déjà connue des deux protagonistes, et ainsi nous avons moins le temps de découvrir les liens entre chacun, les évolutions de leurs relations et également la psychologie des personnages, ce qui rend l’histoire un peu plus volatile.
A mes yeux le travail de création de Mark Gatiss et Stephen Moffat est très intelligent, j’apprécie le fait de retrouver ces personnages iconiques dans le Londres actuel, tout en gardant un esprit hors du temps notamment dans l’appartement. Nous retrouvons les aventures de Sherlock Holmes que nous connaissons des livres, mais avec une modernité qui s’y ajoute et une dimension plus étendue des intrigues, ce qui nous permet de redécouvrir les histoires d’un nouvel oeil. Les scénarios des épisodes sont bien ficelés, en ajoutant toujours une petite touche comique, et surtout réussissant à nous surprendre du premier au dernier épisode. Je ne dévoilerai pas ici de spoiler, mais les retournements de situations sont maniés d’une main de maître !

Le seul hic qui m’a dérangé se trouve dans certains choix de mise en scène. L’idée d’utiliser beaucoup de wording pour faire apparaître ce qu’il se passe dans la tête de Sherlock est très intéressant et souligne son intelligence particulière et son don pour la déduction, seulement parfois ces choix viennent trop encombrer l’image et ne sont pas harmonieux ensemble. Les effets de montage et de mouvements de caméra sont parfois peu avantageux pour l’histoire, mais cela reste une infime part d’ombre. Certains choix sont quand à eux très bien choisis, avec un esprit théâtral qui renforce le personnage de Sherlock et sa personnalité haute en couleur.

Des rumeurs d’une 5ème saison courent les rues, sans plus de détails sur un possible planning de production ou diffusion. Après ces années écoulées je suis bien curieuse de voir quelle tournure la série pourrait prendre, d’autant plus avec les nombreux retournements de situation des dernières saisons !

Et vous avez-vous préféré la série de Mark Gatiss et Steven Moffat ou bien les films de Guy Ritchie ?

Bécots ! Pauline xx



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *