Jack Whitehall : Travels with my father

 

Etant donné que je sors mon premier Vlog de voyage ce lundi, je trouve l’occasion parfaite pour vous parler d’une série Netflix qui tourne autour du voyage !

Je connais l’humoriste britannique Jack Whitehall depuis des années, mais ce n’est qu’en ce début d’année que je me suis lancée dans la série Jack Whitehall : Travels with my Father, après avoir vu des photos sur les réseaux. C’est un peu à l’aveugle, sans réellement savoir à quoi m’attendre, que j’ai lancé le premier épisode. Et, je dois dire que l’on devient vite accros à la série, j’ai ainsi regardé les 2 saisons en moins de 3 jours.

Sortez les valises

Le principe de la série est le suivant : Jack prend une année de césure, après avoir travaillé non-stop depuis ses débuts. Il transforme cette année de césure en un mois de césure, dans lequel il embarque son père, Michael Whitehall. Nos deux compères ont des idées très précises, et très contradictoires, concernant leurs attentes vis-à-vis de ce voyage. Pour le patriarche, amateur de luxe, grands hôtels et costumes sur-mesure, il souhaite un voyage basé sur la culture, les beaux bâtiments, les sorties au théâtre, musées, opéra… De son côté, Jack Whitehall vise plus la full moon party ! Ainsi posé, nous savons que l’ambiance risque d’être explosive.

Et ce duo fonctionne merveilleusement bien, notamment grâce à leur totale opposition de caractères, et de comportements. Leurs différents, surtout basés sur le fait que Jack se sent mal aimé de son père qui ne l’a jamais aimé, ni soutenu… ce dernier affectionnant, plus que son fils, une poupée offerte lors du voyage. Winston. Et c’est durant un parcours à travers la Thaïlande, dans la saison 1, et l’Europe en saison 2, que nous les suivons nouer un peu plus un lien, entre crises de rires et crises de nerfs. La série, au-delà de découvrir encore plus l’humoriste et son père, nous fait découvrir des paysages et cultures lointaines. Son côté dépaysant, en plus de l’ambiance qu’il s’en dégage, rend la série très agréable à regarder.

Il y a cependant un point qui m’a un peu embêté… Nous sommes ici sur une série, qui a besoin d’avoir des épisodes de réalisés, qui doivent être intéressants, donc le tout est écrit, et organisé… Mais, nous avons tout de mêmes de réels instants de vérité entre Jack et son père notamment. Cependant, quelques fois, on perd ce naturel, et certains moments font trop écrit, trop mis en scène, et je trouve cela dommage… Mais c’est le seul point négatif que j’ai trouvé, cela n’enlève en rien la qualité de la série, qui nous fait passer un bon moment.

Alors amateurs de Netflix, de voyages, ou si vous voulez passer un bon moment, n’hésitez pas une seconde !

 

 

 

 

Et vous que regardez-vous en ce moment sur Netflix ?

 

Bécots ! Pauline xxx

 



1 thought on “Jack Whitehall : Travels with my father”

Leave a Reply

Your email address will not be published.