Le crime de l’Orient Express : Menez l’enquête aux côtés de Kenneth Branagh !

(c) Pauline PINOT

Menez l’enquête aux côtés de Kenneth Branagh !

Le grand maitre de l’art Shakespearien revient au cinéma en nous livrant sa version de l’une des plus célèbres enquêtes d’Hercule Poirot !

Certain le connaisse pour ses films tels que Hamlet, Henry V ou bien encore pour son rôle haut en couleur du Professeur Lockhart dans le second volet d’Harry Potter, ou plus récemment dans Dunkerque pour son rôle du commandant Bolton. Quoi qu’il en soit, Kenneth Branagh n’a plus à prouver son talent tant d’acteur que de réalisateur.

Identité : Hercule Poirot.

Pour ma part, j’avais étudié plus jeune, lors d’un cycle d’étude, la littérature policière et notamment les romans d’Agatha Christie, ce qui nous avait amené à regarder plusieurs épisodes de la série consacrés aux enquêtes d’Hercule Poirot.

Cependant, bien que connaissant quelque peu l’histoire du meurtre de l’orient express, je n’en connaissais pas le dénouement. C’est ainsi que j’ai pu voir le film sans savoir quel était le fin mot de cette histoire, et me prendre au jeu de l’enquêtrice le temps d’un film.

Branagh and friends

Aux côtés du grand Kenneth Branagh nous trouvons un cast fabuleux composé de : Johnny Deep, Daisy Ridley, Michelle Pfeiffer, Judy Dench, Penelope Cruz, Josh Gad, Leslie Odom Jr., Willem Dafoe, Derek Jacobi …

La performance et direction des acteurs sont très justes, chacun y interprète un personnage bien singulier, limite caricaturé, donnant ainsi un esprit “cluedo”. Je souhaite notamment souligner le travail effectué pour le rôle d’Hercule Poirot ! Allez voir le film en VO, je comprends que certains n’aiment pas car le fait de lire les sous titres leur posent une distance avec le film en soit et l’image, mais pour le coup ce film doit être vu en VO pour y voir le travail que Kenneth Branagh a fait pour endosser son rôle. Il ne s’est pas juste contenté d’anglophoniser le personnage comme certain aurait pu le faire. Il a gardé ici le personnage comme étant un enquêteur belge, il parle donc français au long du film et anglais pour communiquer avec les autres personnages en abordant un accent français. Le tout avec une grande élégance, sans aller vers un accent belge caricatural style Dikkenek, (j’aime beaucoup ce film ne vous y trompez pas, je fait référence ici à l’accent très prononcé).

Christie VS Branagh

N’ayant pas lu le livre d’Agatha Christie, je ne peux pas réellement comparer les deux “versions” de l’histoire. Cependant au vue de ce que j’ai lu à droite à gauche, je peux vous donner quelques différences afin que les amateurs de l’oeuvre littéraire ne soient pas trop déstabilisés. Dans le film nous avons toute une introduction qui nous plonge dans l’univers de l’histoire. Un vol a été commis, une résolution de l’enquête se fait au pied du mur des lamentations par Mr Poirot dont nous faisons connaissance. Puis il s’en va en voyage, cela l’emmenant à l’Orient Express. Apparement cette introduction n’est pas présente dans le livre. Autres différences, un des personnages présent dans le livre n’est pas dans le film, et a été remplacé par un autre. Il semblerait également que l’accident du train restant bloqué à des dizaines de mètres au dessus d’un ravin ne figure pas dans le livre …

Kenneth Branagh étant un acteur venant tout droit du théâtre shakespearien, nous retrouvons ainsi donc dans son film une théâtralité assez présente, totalement assumée et voulue, ce qui peut déplaire à certain. Le train devient en soit la scène de théâtre sur laquelle se déroule le meurtre et son enquête. Nous avons également la présence de monologues, et de grande tirade, sur un rythme assez lent.

Pour ma part j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs, notamment dans la mise en place de l’action, j’aurais préféré y entrer plus rapidement.

Le récit est bien tenu, pour ma part je ne me doutais pas du tout de l’aboutissement de l’enquête, et j’ai bien aimé que le mystère soit tenu jusqu’à la fin, nous n’en savions pas plus que Poirot et ainsi nous pouvions nous même “mener l’enquête” et se prendre au jeu, ce que j’ai beaucoup apprécié. J’ai quelque peu été perdue lors du règlement de l’enquête, où l’on nous donne beaucoup d’informations, dont des noms de pleins de personnes que l’on ne connait pas … Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler !

Niveau image, que dire … Fou, dingue ? L’image est incroyable ! Nous avons une esthétique très tableau, le choix de tourner en 65mm se révèle très judicieux donnant une image éclatante et très nuancée, une profondeur. Le fait de limiter au plus les incrustations/images numériques sert beaucoup le film, avec en parallèle la construction de trains en état de fonctionnement, la construction d’un pont… Les plans extérieurs nous plongent dans une fraicheur hivernale, avec de superbes plans sur le train à travers les montagnes, nous faisant paraitre l’intérieur du train très cossus comme un endroit où il est bon d’y être au chaud, jusqu’au moment où nous comprenons qu’un meurtrier y est coincé avec nous … Nous avons des jeux sur le cadrage, la couleur et le noir et blanc, le son, un jeu de vu/non vu, qui nous accroche à l’enquête. Les décors sont très travaillés et offrent ainsi un cocon à l’histoire, de même pour les costumes, avec de belles matières et textures.

On monte à bord ?

Personnellement j’ai énormément aimé le film notamment pour sa mise en scène, niveau récit, comme je l’ai dit précédemment j’aurait aimé un rythme un peu plus soutenu et une plongée plus rapide dans l’action. Je conseille vraiment ce film, après l’aspect très théâtral et cluedo peut en déranger plus d’un.

 

Et vous, qu’en avez vous pensé ?

Bécots ! Pauline xxx

 

 

 



Leave a Reply

Your email address will not be published.