Review : Et si c’était une ville…

Quand le franc-parler de Fran Lebowitz est sublimé par le New York jazzy de Martin Scorsese.


Netflix a beau diviser, la plateforme de VOD nous offre des bons moments à binge-watcher, à l’image d’une de ses dernières créations originales.

Dans une ville frénétique, en constant mouvement, nous assistons à un rendez-vous élégant, filmé dans l’intimité d’une arrière-salle de bar, entre deux grands noms liés d’une solide amitié. Un moment comme suspendu, où les mots de la célèbre auteure martèlent la big apple, comme les milliers de pas des new-yorkais qui la piétinent toute la journée.

10 ans après leurs public speakings, les deux amis et artistes se réunissent, pour notre plus grand plaisir, dans une mini-série documentaire. A travers 7 épisodes, le duo décortique la ville et ses habitants, dans une mise en scène soignée et délicate, propre au cinéaste. Anecdotes, saxophone et rire du réalisateur rythment cette étude sociologique, où tout est passé au crible.

Connue pour ses écrits et avis tranchés, l’écrivaine, enrobée de son costume d’homme strict, retrace l’évolution d’une ville qui ne dort jamais, entre séquences de discussion et de déambulation, dans des décors remplis d’histoires et parsemés d’images d’archives.

Une série qui se déguste d’une traite, sur laquelle plane la douce nostalgie d’un ancien temps et l’incompréhension d’un nouveau ; où l’on questionne la place de chacun, celle de la culture, des modes de communication et de transport ; où l’on redécouvre tout simplement une ville aux mille facettes.

(page en construction)