Review – La prophétie de l’horloge

A la recherche de l’horloge

Je me suis rendue au cinéma samedi dernier pour découvrir un film qui m’a intriguée dès les premières secondes de sa bande annonce. Au casting Jack Black, Cate Blanchett, Kyle MacLachlan, et Owen Vaccaro que je découvrais, dans un univers fantastique, évoluant autour de la magie.

Cependant, une fois devant le film, j’ai eu un petit peu de mal à entrer dans l’histoire, dans un premier temps à cause des gosses à côté de moi qui ne savaient pas manger leurs pop-corn la bouche fermée, et qui n’arrêtaient pas de tout commenter. Mais aussi par le fait que le film s’adresse à un public très jeune, et une distance se créer un peu pour un public de mon âge. Mais peu à peu je me suis prise au jeu, et j’ai réussi à entrer dans l’histoire, qui est celle d’un orphelin qui part vivre chez son oncle, un mage en quête d’un secret gardé dans sa maison.

Un univers fantastique autour de la magie.

Je souhaitais découvrir ce film d’Eli Roth dans un premier temps pour voir comment l’univers de la magie était mis en scène, j’avoue avoir un oeil assez critique là-dessus, et à mon goût ils ont parfois trop pompé sur Harry Potter, je pense notamment au graphisme d’une page d’un livre qui est trèèèèèès similaire à un Daily prophet. On a des scènes reprenant également Hitchcock ou Kubrick mais pas en tant que simple citation, on est dans une re-création de scène, avec des mises en scène similaires… Ce genre de “pompage” me dérange, j’aime que l’on vienne faire des clins d’oeil à des films mais subtilement, pas en faisant un remake des scènes existantes dans d’autres films.

Hormis cela, j’ai trouvé l’univers très bien créé,  j’ai notamment apprécié le décalage entre l’école VS la maison de l’oncle, car ainsi l’univers qui appartient à la maison est encore plus dénotant du quotidien, et la mise en place du fantastique marche d’autant plus. On a de très beaux décors et accessoires, notamment dans la maison de l’oncle, et celle de Mme Zimmerman, où le travail est dans le détail, et ainsi nous avons une ambiance qui se crée et qui nous mène au genre du fantastique. Les décors sont inclus dans la mise en scène, ils ne servent pas juste de décor pour faire joli, mais ils ont une évolution avec l’histoire et j’ai apprécié cette idée.

J’ai trouvé les personnages plutôt bien traités, et très bien interprétés, le casting fonctionne très bien, individuellement comme en groupe. Un lien se créer rapidement avec eux, on s’y attache assez facilement du fait que l’on ait accès à leurs sentiments, et qu’au fur et à mesure du film on en apprend un peu plus sur leurs passés pas très rose. L’humour se glisse également dans l’histoire, jouant sur notre empathie envers les personnages. Après, certaines blagues nous font sortir du film, car elles sont destinées à des enfants, et voir 3x un lion-buisson faire la grosse commission un peu partout cela devient vite lourd.

Une écriture et mise en scène (trop) studieuse

Au niveau de l’histoire, le scénario fonctionne. On est sur une quête avec un jeu entre deux forces, un bon côté et un coté maléfique. Un scénario qui fonctionne donc, mais qui est assez simple et lisse, ce que je lui reproche. Nous n’avons pas de grandes prises de risque, on a une écriture très studieuse, voir scolaire je dirais, avec un schéma très basique, où l’écriture suit les évolutions souhaitées dans une trame narrative. Au-delà de ça, cela fonctionne très bien, c’est bien écrit, on à une évolution des personnages, on a des nuances dans la dramaturgie, on a un climax intéressant, et un dénouement qui fonctionne bien, et surtout on est pris dedans. Mais j’avoue que j’aurais aimé une écriture un peu plus risquée.

La mise en scène est, pour moi, elle aussi assez studieuse, avec des choix en accord avec le genre, qui, là également, fonctionnent. Nous avons, comme je le disais quelques lignes au-dessus, une mise en scène qui se sert de l’environnement, et des décors notamment pour faire avancer l’histoire. On a un fonctionnement de mise en scène utilisant des codes du films d’horreurs, pour accentuer certains moments de l’histoire, et cela est plutôt bien réussi. Après certains effets sont un peu trop irréalistes esthétiquement et installent une distance.

C’est donc un film bien écrit et réalisé, quoiqu’un peu trop studieux, qui se destine à un jeune public. C’est un film que je vois bien faire partie des films que l’on regarde à la télé au moment d’Halloween en mangeant une tarte à la citrouille, un peu comme un film de Noël.

Quels sont vos films favoris à regarder au moment d’Halloween ?

Bécots ! Pauline xxx



Leave a Reply

Your email address will not be published.