Review – Le Grinch

Saison des films de Noël

Qui dit Décembre, dit films de Noël ! Et plus nous approchons du réveillon, plus nous voyons des films de Noël à l’affiche des salles de cinéma. La semaine dernière je suis allée voir Casse-Noisette dont je vous parlais ici. En ce deuxième week-end de Décembre, il me fallait trouver un film dans le thème à aller voir. La rue dans laquelle j’habite est très commerçante, et donc elle se pare de pleins d’illuminations lorsque que Noël se fait attendre. Cette année, la rue a abordé des couleurs vertes avec une tête bien connue affichée un peu partout… Non, pas le père Noël… Mais Le Grinch !! En effet, le Grinch revient cette année sous forme de dessin animé, grâce à l’imaginaire d’Illumination Entertaintment, les parents notamment des Moi, Moche et Méchant. Un sapin en forme de la houppette du Grinch s’est également trouvé une place dans la rue. Voyant sa tête tous les jours, et aillant vu la bande d’annonce qui me donnait envie de le découvrir, je me suis rendue ce dimanche au cinéma pour voir le film.

 

 

Place au vert

Et c’est un film dégageant des bonnes ondes de Noël que j’ai pu voir. L’univers est très bien créé, on a une petit bulle remplie de guirlandes, sapins, et sucre d’orges. Le dessin et l’animation sont très bien faits, l’univers est maitrisé dans les moindres détails. Que ce soit sur les décors ou les personnages, les textures et reliefs sont bien travaillés. On retrouve de suite l’univers d’Illumination Entertaintment.

L’histoire tient la route, après nous sommes, comme dans le cas de Casse-Noisette, sur une histoire destinée aux enfants, donc elle est très simple et prévisible. Mais, cela ne retire rien au charme global du film. Il y a cependant quelques longueurs, à mon goût, mais cela représente qu’une part infime du film. Je n’ai malheureusement pas pu aller à une séance en VO, que j’aurais bien aimé faire pour entendre le Grinch version Benedict Cumberbatch. C’est donc un Grinch à la voix de Laurent Lafitte (de la Comédie Française) que j’ai découvert, un chouïat trop gentil dans la voix à mon goût. Cette gentillesse a également été trop présente dans le personnage du Grinch, dans ses actions et paroles. Je trouve que son côté ronchon n’a pas été assez poussé, nous restons un peu trop en surface.

 

 

Ce film s’est donc révélé agréable à regarder pour un dimanche après midi, nous avons l’esprit de Noël qui est au rendez-vous dans un cocon de douceur.

 

 

Quel-est votre film préféré d’Illumination Entertaintment ?

Bécots ! Pauline xxx



Leave a Reply

Your email address will not be published.