Review – The crown

 

Amoureux de la famille royale britannique ou amateur de séries, cet article est pour vous !

Cela faisait plusieurs années que j’en entendais parler, que je voyais les affiches dans le métro, et que l’on me conseillait de regarder cette série. Hors, étant déjà dans d’autres séries, notamment Downtown Abbey, je n’avais pas le temps de m’y mettre. Cet été, après avoir binge watché Dark Tourist (sur lequel je vous ai fait un article), j’ai binge watché The Crown, afin de rattraper mon retard avant la sortie de la 3ème saison en fin d’année.

Direction Buckingham

Pour ceux n’ayant jamais eu écho de la série, The Crown compte aujourd’hui 2 saisons retraçant la vie d’Elizabeth II. Créée par Peter Morgan, nous suivons dans chaque saison une dizaine d’années de sa vie. Découvrant ainsi son accès au trône, puis ce qui en découle, à savoir de nouvelles responsabilités, de nouveaux engagements, une nouvelle façon d’être et d’agir face au pays mais également face à sa famille.

Découvrons de plus près les Windsor

J’ai absolument accroché à cette série portée par un casting merveilleux, Claire Foy interprète à merveille Elizabeth II, aux côtés notamment de John Lithgow qui est bluffant dans le rôle de Churchill. La direction d’acteurs est très bien maîtrisée rendant les personnages très crédibles et non caricaturaux. Bien que nous ayons une large palette de personnages, chacun a son identité bien précisée et ainsi nous ne nous perdons pas parmi tous les personnages.

 

 

Nous avons des décors majestueux sublimant l’histoire en lui donnant un certain cachet et un grand réalisme. Du palais de Buckingham, aux résidences secondaires. Nous voyageons à travers les époques mais également à travers des pays, apportant un relief à l’image et à l’histoire. Les costumes, absolument incroyables, viennent à accentuer ce réalisme et encrer les épisodes dans des périodes. Je salue vraiment toute l’équipe déco et costume, qui ont dû avoir un travail monstre mais passionnant, et le résultat est sublime. Nous avons également toute l’accessoirisation des décors et le travail de recherche notamment sur les véhicules de jeu qui aboutit à un rendu très crédible.

Le travail du chef op est sublime, un épisode m’a particulièrement marqué au niveau de l’esthétique, il s’agit de l’épisode 4 de la saison 2, se nommant Béryl, toutes les séquences dans l’appartement / studio photo sont traitées d’une manière très délicate et une atmosphère forte s’en dégage.

Connaissant un peu l’histoire de la famille royale (on m’a récemment dit que je pourrais sans problème prendre le relai de Stéphane Berne une fois celui dernier à la retraite ahah), j’ai été quelques peu mitigée lors des premiers épisodes. J’ai tout de suite été embarquée dans l’univers, mais j’étais un peu embêtée par un élément de l’histoire. En effet, nous commençons dans les premiers épisodes par le sacre d’Elizabeth II, comment sa préparation se déroule ainsi que la cérémonie. Hors, connaissant le background de son couronnement, j’étais un peu embêtée que l’on voit son couronnement dans la série sans avoir connaissance du contexte/background. Car il faut savoir qu’Elizabeth II n’aurait jamais dû accéder à la couronne. En effet son oncle, Edward VIII, frère de son père, était à la couronne, hors ayant une liaison avec Wallis Simpson, une américaine, doublement divorcée, et donc très mal vu au sein de la famille royale, il a préféré abdiquer de son rôle de roi pour vivre pleinement son amour avec cette femme loin de la couronne britannique. Ceci étant fait, c’est son frère qui a donc accédé au trône, ce frère étant le père d’Elizabeth II, elle s’est ainsi retrouvée dans le rang direct d’accès au trône, ce qui ne la concernait pas auparavant. A la mort de son père, Élizabeth II s’est ainsi vue devoir assurer la tête du pays, contre son gré.

Tout ce contexte n’est pas donné au début de la série, et pour ma part, connaissant ce contexte, je trouvais ce début pas aussi impactant qu’il aurait pu l’être en connaissance du contexte. Nous apprenons finalement tout ce background dans les épisodes suivants, ce choix est discutable car pour quelqu’un sans connaissance du contexte cela peut être plus fort dramatiquement de voir en premier temps ce couronnement et ensuite apprendre la réalité et se retrouver quelque peu dans la peau de la reine, couronnée sans le vouloir.

Au niveau de la trame narrative justement, les deux premières saisons suivent ainsi le parcours de la reine sur environ 20 ans. Nous suivons les affaires tant politiques que familiales où une limite très faible mais bien présente se doit d’être créée. Et ainsi on observe des déchirements au sein de la monarchie britannique qui viennent impacter les deux côtés de la frontière. Nous suivons le parcours d’une jeune femme auquel on donne d’énormes responsabilités, une femme qui essaie de se développer au sein d’un couple mais aussi d’une famille, en jonglant entre les rôles d’épouse, mère et reine, tout en se rendant compte que rien ne sera plus si simple qu’avant. La série souligne très bien à mon sens la complexité du rôle de reine, et du changement qui s’est opéré dans la vie d’Elizabeth II suite à son règne. On a ici accès aux sentiments de la reine qui se doivent d’être invisibles hors des murs de sa chambre. Et je trouve en cela un des points positifs majeurs de la série, qui est de nous donner accès à l’inaccessible, ce que l’on ne pourra jamais voir. La série a cependant quelques lacunes au niveau du rythme, de base assez lente, mais qui parfois en perd l’attention du spectateur, notamment au cours de cela saison deux, où certains épisodes manquent quelque peu d’innovation et se répètent quelque peu.

 

 

La famille royale Britannique des 70’s

La série a été un énorme succès, la reine elle-même l’a beaucoup apprécié ! Une suite est en création, qui verra le jour en fin d’année si tout se passe bien. Concernant cette 3ème saison, comme l’histoire avance dans le temps (nous serons dans les années 70), les personnages vieillissent, et pour cela un choix s’est fait de changer le casting pour être plus crédible sur le vieillissement des personnages, plutôt que de prendre un risque d’effet faux à l’image avec du maquillage vieillissant sur le casting original. J’avoue que lorsque j’ai appris ça j’ai eu un petit pincement au coeur car le casting des deux premières saisons est en or, et nous avons donc dans notre esprit tout l’univers qui leur est attaché, donc je pense qu’il faudra une période d’adaptation pour la troisième saison… Quelques noms sont déjà sortis, promettant une belle reprise des rôles, avec notamment Olivia Colman pour prendre le flambeau de Claire Foy et Tobias Menzies remplacera lui Matt Smith dans le rôle du prince Philip. Le nom de Helena Bonham-Carter a lui aussi été validé.

Pour l’instant, pas de date officielle de sortie sur netflix, le tournage a lui débuté fin juillet, habituellement nous avions les sorties en novembre et décembre, il ne reste plus qu’à attendre …

 

 

Y a t-il des amoureux de la famille royale britannique dans le coin ?

Bécots ! Pauline xxx



Leave a Reply

Your email address will not be published.