Review – You

 

Dernièrement, j’ai regardé plusieurs programmes originaux Netflix, afin de découvrir leurs nouvelles créations. Et, au début du mois de Janvier est sortie une série attendue par pas mal de gens, et en cause : Dan Humphrey… Heu Penn Badgley est au casting. Car oui, comme toute personne ayant dévoré Gossip Girl, voir Le garçon solitaire dans une nouvelle série, ça attire l’attention. Il faut dire que les trailers ont réussi à maintenir cette envie de voir la série. On y découvrait un jeune homme charmant travaillant dans une librairie à New York, avec visiblement un second visage, beaucoup plus sombre que celui montré aux clients.

Ainsi, quelques jours après sa sortie, je me suis enfilé les épisodes.

 

 

 

J’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans la série au début. Je trouvais les choix de mise en scène assez déroutants, avec notamment la voix off, très présente. Le fait de voir le personnage et de l’entendre, quasiment seulement en off, était assez perturbant pour entrer dans la série. Et au niveau de l’image, l’utilisation de bords flous m’a également gênée. Cependant, au fur et à mesure des épisodes, ces choix de mise en scène prennent sens, et nous plongent dans la série, plutôt que de nous en maintenir à l’écart. J’aurais cependant aimé plus de changements de point de vue, car le fait de changer pour entendre les pensées de Beck fonctionnait bien à mon goût.

Cette utilisation de voix off se révèle très judicieuse, car elle permet de nous lier très rapidement aux personnages, notamment celui de Joe. Et c’est un des points positifs de cette série, à mon goût. Il y a un vrai travail autour du développement des personnages, de leur psychologie, de leur comportement, de leur histoire, de leur passé, ce qui créer rapidement un lien avec le spectateur. Bien que des traits en fassent des monstres, pour certains, chacun a en lui une part d’humanité. L’écriture et la mise en scène réussissent à trouver des parts d’humanité dans le pire, ce qui créer des personnages complexes, et donc très intéressants. Il en va de même pour la direction d’acteurs, très bien maniée, qui joue beaucoup sur les corps, les postures, la respiration. Le personnage de Joe a notamment cette prestance physique, et un travail dans le regard, qui laisse paraitre beaucoup de choses, sans même avoir besoin de dire quoique ce soit. Les duos de personnages, Joe-Beck, Beck-Peach, Joe-Paco… fonctionnent bien, et créer différents paliers à la narration, d’histoires, de sous-histoires, et d’affects. Ce qui plonge le spectateur dans la série, et nous met constamment en réflexion : que va t-il se passer après, jusqu’où les choses peuvent aller… Ayant accès aux voix off, nous avons en plus des pistes d’imagination qui nous sont données, pour imaginer ce qui pourrait se passer ultérieurement, tout comme le fameux pot d’urine chez Peach, qui sera sans nul doute l’objet de rebondissements dans la saison suivante… Nous voulons avoir un train d’avance sur ce qu’il se passe car notre curiosité est piquée. Et quand la fin de la série arrive, c’est encore une fois la série qui nous berne ! Personnellement je m’attendais à tout sauf ça ! Et là, à nouveau, une facette encore plus grave du personnage de Joe se dessine.

 

 

 

Il y a un côté très dérangeant dans cette série, très centrée sur le voyeurisme. Le comportement de Joe espionnant Beck est absolument perturbant, et le fait qu’il s’en sorte à chaque fois, rend la situation encore plus dérangeante, et flippante. Chose qui accrue la complexité du personnage de Joe, et son côté malsain. Et le côté encore plus dérangeant est le fait, que nous sommes contre Joe, par son côté tueur, voyeur, manipulateur, et que en même temps, son côté prêt à tout par amour, attentionné, prêt à tout pour rendre Beck heureuse etc.. nous laisse avoir une sorte d’empathie envers lui. La série, par sa narration et sa mise en scène, joue sur nous.

La série est adaptée d’un livre éponyme qui a été publié en 2015, par Caroline Kepnes. Je ne l’ai pas lu pour l’instant, mais je pense à peut être le lire pour voir comme la série a adapté les lignes du roman. Il y a quelques différences avec l’adaptation apparemment, et cela sera possiblement pareil avec la suite. Car en effet, la série You, qui a cartonné reviendra pour une saison 2, des prévisions l’annonce pour la fin de l’année !

 

Et vous, avez vous regardé les aventures de Joe et Beck ?

 

Bécots ! Pauline xxx



1 thought on “Review – You”

Leave a Reply

Your email address will not be published.