Partez à la rencontre des éplucheurs de pommes de terres de Guernesey

Les vacances ont touché à leur fin et  nous voici à nouveau plongé dans le travail. Les vacances d’été sont pour moi la période où je lis le plus. J’aime beaucoup lire, mais lorsque l’on se retrouve à nouveau dans le travail avec le rythme speed qui reprend, je n’arrive pas à trouver le temps de lire, chose qu’il faut que je change ! Alors cet été j’ai ramené dans ma valise de nombreux livres, dont un que je connaissais depuis le collège mais que je n’avais jamais pris le temps d’acheter et de lire alors qu’il était dans le top 3 des livres que je voulais avoir lu.

Souvenir sur les bords des îles anglo-normandes.

Il y a des histoires qui nous marquent, soit entendues, ou lues. Au collège notre prof d’anglais nous avait parlé d’une histoire, à propos d’un groupe de lecture sur l’île de Guernesey, sous l’occupation allemande. Sa création venait d’une invention pour ne pas se faire embarquer alors qu’ils avaient dépassé le couvre-feu. Le tout sur fond de tarte à la pomme de terre ….

J’étais intriguée par l’histoire que je trouvais passionnante. De plus habitant près de Guernesey cette histoire me semblait familière. Et depuis je souhaitais en savoir plus sur ces éplucheurs de pommes de terre.

Ce n’est que cette année que je me suis retrouvée, livre en main, à découvrir cette histoire … après l’avoir vu adaptée sur grand écran. C’est en fouillant dans l’application du ciné pour voir les films prochainement à l’affiche, que j’ai découvert l’affiche de l’adaptation du livre. De suite intéressée, j’ai ensuite vu le nom du réalisateur : Mike Newell. A partir de là je savais que le film ne pouvait qu’être bien ! Il a notamment réalisé 4 mariages et 1 enterrement, écrit par Richard Curtis, un de mes films fétiches, et il a également réalisé le 4ème volet d’Harry Potter, La coupe de feu, qui est également l’un des films Harry Potter que j’affectionne le plus.

Au fil des pages.

Habituellement je préfère lire une histoire avant de la découvrir sur grand écran. Hors, dernièrement je me suis rendue au cinéma voir Call Me By Your Name avant de lire le livre, et j’ai trouvé, pour cette histoire, que c’était le meilleur sens pour découvrir l’histoire, les personnages … Car ici nous avions un casting qui interprétait parfaitement les rôles d’Oliver et d’Elio, et les personnages prenaient vraiment vie à travers eux. Ainsi en lisant le livre j’avais l’impression de les retrouver eux dans les rôles, avec leurs façons d’être, et l’histoire n’en était que plus riche.

Pour Le Cercle Littéraire de Guernesey je n’avais pas trop le choix, car partant sous peu en vacances, il fallait que je me dépêche de voir le film au cinéma. Et c’est ensuite que j’ai lu le livre, que j’ai dévoré en seulement 3/4 jours. Le livre est assez court, et se lit très rapidement car il est sous forme de lettres de correspondance entre l’écrivaine, son ami éditeur, la sœur de ce dernier, et des habitants de Guernesey. On suit une histoire pleine d’émotions et de partage, la création d’un lien entre deux univers. Tout commence par une lettre adressée à une écrivaine londonienne, Juliet Ashton, un homme de Guernesey a lu un livre dans lequel était inscrit son adresse. Partageant une passion pour ce même auteur il lui demande une copie d’un livre si possible provenant de Londres, car il est introuvable à Guernesey où l’occupation a détruit la dernière librairie. La jeune femme intriguée s’en va à la recherche de l’ouvrage et lui envoie outre-Manche. Ainsi naît le début d’une relation épistolaire. Peu à peu les histoires se font et se transmettent, et elle en vient à apprendre l’existence d’un club de lecture. En creusant elle en découvre l’origine et sa création. Passionnée par l’histoire, et à cours d’imagination pour son prochain roman qu’elle peine à écrire, elle se rend à Guernesey pour rencontrer ces amoureux de la littérature, cachés encore il y a quelques temps. Sur place elle y découvre des personnes liées par ce club, mais bien plus, par une femme, Élisabeth, dont ils attendent avec espoir son retour, elle qui a disparu depuis des temps sous l’occupation. C’est alors que notre romancière, touchée par ces gens, va faire son possible pour retrouver leur proche perdue.

 

 

Ce livre est absolument fabuleux, le fait d’être écrit sous forme de lettre en dégage une atmosphère toute particulière. Nous développons une réelle empathie pour les personnes présentes, et on s’immerge très rapidement dans l’univers de l’île de Guernesey. Je conseille ce livre qui est un incontournable de la littérature anglaise.

Au grand écran

Niveau film, je suis allée le voir avant de lire le livre mais je connaissais déjà un peu l’histoire, et j’étais impatiente de voir ce qu’ils allaient en faire au niveau du scénario et de la mise en scène. Niveau scénario, suite à avoir lu le livre, je trouve qu’ils se sont bien tenus à l’histoire, ses personnages, sa trame narrative. Au niveau de la mise en scène je salue dans un premier temps le travail du chef op qui nous a sublimé l’histoire par une très belle image, harmonieuse, parfois tendant vers une esthétique de tableau (je pense à des plans dans la chambre de Juliet dans laquelle se trouve des dizaines de bouquets de roses rouges, ce qui m’a légèrement fait penser au film de Manoel De Oliviera, L’étrange affaire Angélica ). Il a également réussi à bien mettre en avant les paysages de Guernesey, et à mettre en avant la nature, et le côté insulaire. Le casting est bien choisi, nous avons notamment comme rôle principal Lily James, que l’on a pu voir de nombreuses fois à l’écran dernièrement, notamment dans le dernier Mama Mia (je vous partagerais bientôt mon avis sur le dernier). A ses côtés nous trouvons entre autres deux actrices de la série Downtown Abbey. Chacun des personnages est bien caractérisé et ensemble ils forment un bon groupe qui porte l’histoire. Nous avons une bonne progression de l’histoire sur un rythme doux, mais pas ennuyant. Entre Londres et Guernesey nous découvrons des parcours de vies aux opposés séparés par la guerre et l’occupation.

 

 

Mike Newell a su sublimer le roman, et également faire un bel hommage aux personnes ayant vécu à ce moment. Bien que l’histoire soit fictive, il y a un réalisme présent notamment dans le contexte, le lieux.. qui nous donne une impression d’histoire vraie.

Le film ne doit plus passer en salle je pense, mais je vous souhaite de le voir, car il vous laisse avec une âme d’aventurier(ère) à vouloir vous aussi partir sur cette si belle île et y découvrir son passé.

Quels livres avez-vous lus cet été ?

Bécots ! Pauline xxx



1 thought on “Partez à la rencontre des éplucheurs de pommes de terres de Guernesey”

Leave a Reply

Your email address will not be published.